Chaque semaine EM3C vous propose de découvrir « l’image en folie », une sélection de publications d’artiste, photographe ou de publicité qui a attiré notre attention. Dans le post d’aujourd’hui, on va parler de sculpture. Quel rapport entre le graphisme et le sujet d’aujourd’hui ? Les deux sont une forme d’expression.

Depuis quand existe la sculpture ?

Une petite figurine en ivoire de 6 centimètres de haut découverte en 2009 a pris de court les préhistoriens en reculant d’au moins dix millénaires la date d’apparition de ce type d’art. Celle-ci représente un corps de femme dont les organes sexuels ont été significativement exagérés. Son âge, estimé à 35.000 ans minimum.

De la sculpture à l’impression 3d

Nous venons de le voir, les statues existent depuis plus de 35000 ans, seules les techniques et les matériaux ont évolué aux fils des siècles. Ces dernières années nous avons vu l’éclosion de l’impression 3D, bien que le 1er brevet date du début des années 80, de nombreux procédés d’impression 3D coexistent avec pour chacun des avantages et inconvénients dont :

  • L’impression 3D par Dépôt de Matière Fondue
  • L’impression 3D par Frittage Sélectif par Laser
  • L’impression 3D par Stéréo lithographie
  • L’impression 3D par Frittage Laser Direct de Métal
  • L’impression 3D par PolyJet
  • L’impression 3D par E-Beam

Retour aux sources de l’art

On pourrait donc dire que la gravure, j’entends par là le fait de réaliser une sculpture ne nécessite plus de technique et que tout un chacun avec un peu de malice et de compétences techniques devrait être en mesure d’accoucher d’une statue. Certes le résultat serait là, mais quelle en serait le plaisir ou la satisfaction de celui qui la réalisée ? C’est pour cela que nous avons voulu partagé avec vous ces créations inspirées par des décorations traditionnelles chinoises.

Je sens que je vous ai perdu une fois encore, (sourires) les statues de papier que vous allez découvrir sont réalisées par un empilement de plus de 20000 feuilles de papier que l’artiste, Li Hongbo, mets des mois à coller et travailler pour arriver à ce résultat. Ces statues ressemblent à s’y méprendre à du marbre, telle les statues de Michel Angelo, l’artiste a pu exposer la première fois aux États-Unis au Klein Sun Gallery de New York en 2014.

 

Statues de papier en mouvement par Li Hongbo