Le tatouage est un pratique ancestrale, nous l’avions déjà dit à plusieurs reprises lors de nos articles précédents traitant de tatouages et il apparaît que celui-ci est à la mode depuis quelques années. En effet aujourd’hui ceux et celles qui ne sont pas tatoués sont des exceptions. Mais pourquoi cet engouement, cette envie de tatouage, de décorer son corps de façon indélébile.

Les motivations sont multiples autant dans le camps de ceux qui veulent que dans celui de ceux qui refusent de marquer leur peau, et je ne connais personne qui reste indifférent à cette pratique.

Pourquoi un tatouage de tortue ?

Je trouve personnellement que le motif de la tortue a un côté féminin, peut-être est-ce lié à l’idée, à la première image que l’on a de l’animal en train de pondre sur le sable.

Ceci dit la tortue est chargée de fortes valeurs symboliques au travers de multiples civilisations et à cela il faut voir que la représentation de la tortue est une des plus vieilles sur la planète.

Par exemple dans les cultures polynésiennes, on retrouve des représentations de la tortue comme animal totem ou sacré. Les tortues en tant qu’animaux sacrés sont considérées dans les îles du pacifique comme des ancêtres, des alliés, comme aux iles Samoa où elle est vénérée comme l’esprit du dieu de la famille.

A Bora Bora, c’est un symbole de fertilité, longévité et sagesse alors que dans l’archipel des tua motus, on trouve des traces de représentation de tortues aux îles Fidji, ou sur des poteries et pétroglyphes d’origine Maori, dessins symboliques gravés dans la pierre.

On comprend dès lors l’importance du tatouage de tortue dans la culture polynésienne, avec des motifs tribaux qui forment une carapace de tortue basée, par exemple, sur la croix marquisienne. En Inde, la tortue Kurma est pour les hindouistes le deuxième avatar de Vishnou, sa seconde incarnation descendue sur terre pour sauver l’humanité et montrer la voie aux hommes

En Inde par exemple, la tortue Kurma est pour les hindouistes le deuxième avatar de Vishnou, sa seconde incarnation descendue sur terre pour sauver l’humanité et montrer la voie aux hommes.

Tatouage de tortue la face cachée

 

Il existe aussi une face cachée, une version moins glorieuse qui porte à considérer la tortue, de par son côté volage, allant pondre ses œufs d’ile en ile, comme un symbole de l’infidélité, mise en valeur par la dichotomie entre son attachement à la terre représenté par son ventre aux motifs carrés et son attirance pour le ciel avec sa carapace bombée. Sic.